Hopper

Les oeuvres du peintre américain Hopper m'intriguent. Si les cadrages et la lumière y sont toujours très cinématographiques – David Lynch et Alfred Hitchkock l'ont souvent souligné dans leurs hommages – c'est d'abord le climat qui me fascine, l'aura de mystère qu'il parvient à instiller, le suspense latent. Le temps semble toujours traverser les scènes au ralenti, piégeant les grains de poussière dans le rayon du soleil ou dans l'air immobile de ces vieux cinémas aux sièges rouges. Cette manière de ralentir le temps plus que de le figer reste une énigme passionnante. J'essaie d'en retrouver les clés dans mes projets.

retour

Related Link